10 mythes sur la 5G

Image par mohamed Hassan de Pixabay

Où est le souci ?

daniel

Il est légitime de s'interroger sur les mérites de nouvelles technologies.

Certaines innovations sur lesquelles un enthousiasme au pu originellement s'exprimer se sont révélées préjudiciables à l'Homme ou à la Nature. Dans le lot, nous pourrions classer l'amiante, le gaz de schiste ou le glyphosate. La réserve est donc une attitude louable en soi.

Encore faut-il établir une différence entre une saine volonté d'examiner toutes les facettes d'une innovation avant de l'intégrer à nos vies et des terreurs qui prennent leurs racines dans des affirmations fallacieuses ou non fondées, dignes des errements du Moyen-Âge.

Désolé pour les amateurs de rumeurs, ceux qui absorbent les bruits de couloir comme des éponges asséchées et s'empressent de relayer ces palabres sur les réseaux sociaux. Je suis régulièrement agacé par ce que certains osent colporter sans avoir pris la peine de vérifier. On m'argumentera qu'ils agissent ainsi par ignorance... La belle affaire ! C'est cette même ignorance assumée qui a été à l'origine de bien des faits peu glorieux de l'Histoire.

En réalité, la mauvaise foi, le truquage des informations se trouvent surtout du côté des opposants à la 5G et cette page va s'évertuer à le prouver. Bien des arguments soulevés sont des mensonges assumés, des suppositions, des extrapolations proches de la pure affabulation. Ils ne soutiennent pas une analyse factuelle.

Vous ne me croyez pas ? Alors, lisez ce qui suit... Et nous verrons bien.

Faut-il rappeler que certaines bornes Wi-Fi émettent davantage d'ondes que la 5G dans son usage le plus courant (3,5 GHz) ?

umberto_eco_by_vitortomaz_d1f5731.jpg

Bien évidemment, le souci vient en partie des tribunes que sont devenues Twitter ou Facebook. Les réseaux sociaux sont devenues une caisse de résonnance à grande échelle d'informations non vérifiées. Le partage non réfléchi de pages ou vidéos alarmistes est en mesure de susciter des vagues de protestations à une échelle qui peut décemment inquiéter.

L'écrivain Umberto Eco a porté sur la question un jugement sans doute provocateur mais non dénué de bon sens :

"Les réseaux sociaux ont donné le droit à la parole à des légions d'imbéciles qui avant, ne parlaient qu'au bar et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite. Aujourd'hui ils ont le même droit de parole qu'un prix Nobel".

1. Des arbres sont abattus pour tester la 5G

Photo by Simon Berger on Unsplash

Cette rumeur a pris sa source dans le fait que la bande supérieure de fréquence de la 5G qui va être mise en service à partir de 2024 est le 26 GHz. Il s'agit d'une fréquence élevée et les ondes correspondantes ont une courte portée et sont aisément stoppées par un obstacle.

De là à en déduire que des arbres seraient coupés pour permettre le test de la 5G, il n'y avait qu'un pas que certains ont allègrement franchi.

Guardian

Tout est parti d'un article du Guardian le 25 février 2018 dans lequel était évoquée la coupe de 5 000 arbres dans la ville britannique de Sheffield.

Or, à aucun moment cet article ne citait la 5G.

pas-de-compteurs.jpg

Pourtant, lorsque l'information a été relayée par un groupe Facebook intitulé Pas de compteurs communicants dits intelligents, le 10 avril 2018, les affabulations ont démarré.

On parlait désormais de 17 500 arbres devant être abattus avec cette mention :

"On dit que c'est pour la 5G".

outraged

La cohorte des internautes crédules et prompts à s'indigner sans jamais vérifier leur source ont partagé allègrement ce post.

Pas un n'a posé la question :

"Mais qui est 'on' ?".

D'autant que le post a poursuivi dans la même veine :

"Par curiosité je me suis demandé si les villes françaises choisies pour les tests de la 5G en France auront les mêmes problèmes avec les arbres. Il paraît que la réponse en est oui mais malheureusement les français ne savent pas qu'il y a peut-être une raison - la 5G!!"

Claudio_Scott de Pixabay

"Il paraît","il y a peut-être une raison","à ce qu'on dit..."

On frémit devant le niveau de tels arguments. On frémit surtout en constatant que peu d'internautes semblent contester ces affirmations fondées sur du vent. La ville de Grenoble est même citée en exemple des villes ayant abattus des arbres pour tester la 5G.

Ces affirmations sont dénuées de toute logique, car en premier lieu, la plupart des tests réalisés en France l'ont été avec la bande des 3,5 Ghz, proche de celle de la 4G, et donc une fréquence sur laquelle les arbres n'ont pas d'effet.

Pour infomation, l'essentiel de la 5G déployée pour les téléphones mobiles se situera dans la fréquence de 3,5 GHz (tandis que la 4G utilise celle des 2,9 Ghz).

Qui plus est, si les ondes de fréquence 26 Ghz sont sensibles aux obstacles, y compris le brouillard ou la pluie, elles sont vouées être utilisées dans des lieux urbains tels que des centres de congrès, des gares, des stades… Et non pas en extérieur.

Pour ce qui est de Grenoble, la municipalité s'est vue contrainte d'apporter un démenti au journal 20 Minutes :

"Aucun arbre n'a été coupé à Grenoble pour la 5G".

2. La 5G tue les oiseaux

Les oiseaux - Hitchcock

Une rumeur a rapporté que des centaines d'oiseaux seraient morts au cours des tests de la 5G aux Pays-Bas, en raison de sa haute fréquence de rayonnement.

Entre octobre et novembre 2018, des centaines d'étourneaux sont bel et bien morts à Huygenspark, à la Haye.

Seulement voilà : aucun test de 5G n'avait été conduit dans cette ville durant la période concernée. Il s'est avéré que les étourneux avaient mangé des épines vénéneuses d'ifs.

La chaîne ARTE s'est fendue d'une séquence Désintox pour démonter cette fake news - cette séquence n'est hélas plus disponible sur le Web.

L'auteur de la rumeur John Kuhles a reconnu qu’il ne faisait que poser une question ! Et d'expliquer, sans se démonter, qu’il ne s’agissait que d’une « hypothèse » !

3. La 5G entraîne un stress oxydatif des cellules

Photo by Pawel Czerwinski on Unsplash

Le conditionnel est merveilleux. Il permet de susciter le doute sur de nombreux sujets sans jamais prendre de risque. Ne pas citer ses sources est une autre méthode qui autorise à lancer des idées sans avoir à les prouver.

De fait, divers blogs ou articles s'appesantissent sur les risques de la 5G sur la santé, citant pêle-mêle des risques tels que le stress cellulaire, des dommages génétiques et du système reproducteur, un déficit d'apprentissage et de mémoire, troubles neurologiques… Tapez"5G stress cellules"sur Google et vous en aurez le coeur net.

En réalité, seules les ondes dites"ionisantes"peuvent pénétrer et altérer la matière vivante. Les lésions produites dans les cellules dépassent alors la capacité de réparation de celles-ci. Ces lésions dues aux radiations ionisantes peuvent entraîner leur mort ou bien leur mutation.

Les radiations ionisantes sont celles que l'on observe dans des bandes telles que :

Or, le rayon d'action de la 5G (tout comme celui de la 3G et de la 4G) se mesure en GHz soit 10 à la puissance 9. Nous sommes loin, très très loin des bandes de fréquences ionisantes !

4. La 5G tue les abeilles

bees

Une vidéo a abondement circulé sur Facebook avec cette affirmation :

"Des abeilles meurent sous les antennes 5G. Voici ce qui nous attend."

L'auteur de la vidéo dit habiter sur la chaîne de montages Sierra Madre, en Californie. Son clip montre de nombreuses abeilles au sol et constate que, ce qu'il décrit comme deux antennes 5G distantes d'une quinzaine de mètres se trouvent à proximité.

"Nous passons souvent par ici et j'avais déjà remarqué les abeilles mortes, mais je n'avais jamais compris ce qui les tuait. Ce n'est que par la suite que j'ai commencé à entendre des choses sur le WiFi et la 5G".

Souci : l'intéressé ne dit pas s'il est allé voir si le même phénomène s'est produit ailleurs. Et il néglige de dire s'il a vérifié que des pesticides sont employés sur les cultures de la région - et si des tests ont été réalisés sur des abeilles prélevées au sol afin de voir si leur organisme contenait des résidus de pesticides

En réalité, il n'a pas été démontré à ce jour que des ondes radios puissent tuer des abeilles.

Photo by bizarre mooder on Unsplash

Certains travaux disent avoir montré que les ondes de la téléphonie sans fil pouvaient perturber les abeilles - elles avaient plus de mal à retrouver leur chemin vers la ruche. Mais aucun n'a évoqué une potentielle mortalité des abeilles.

Le chercheur Joseph Kirschvink, de l'Institut de technologie de Californie (Caltech) qui a mené des travaux sur la question confirme que les abeilles se servent du champ magnétique terrestre pour s'orienter et que certaines ondes pourraient donc déranger ces espèces. Toutefois, les fréquences des ondes en question se situent au-dessous de 10 MHz et donc

"largement en dessous des fréquences utilisées par l'industrie de la téléphonie".

5. Des arbres meurent à cause des antennes 5G

montage

Sur son site, RTL Belgique a relayé le témoignage de Denise, une femme opposée à la 5G qui avance ceci :

" J'ai lu qu'en France, sur des kilomètres autour des antennes, les arbres meurent".

Mais où donc a-t-elle trouvé une telle information ? Denise répond :

"Sur une page Facebook".

En réalité, la rumeur est partie de Suisse, et d'un photomontage truqué. Le 13 juin 2019, Yvan Hostettler a diffusé sur sa page Facebook une photo d'une antenne 5G posée selon lui"sur le haut d'un sapin dans le Jura", et qui aurait en partie détruit cet arbre.

Le message qui accompagne la photo en question est sans appel :

"La 5G détruit les arbres ! Une antenne 5G active à été posée sur le haut d'un sapin dans le Jura afin de tester l'effet de ses ondes : après quelques semaines, le résultat est catastrophique… Balance ton smartphone".

Comme l'on peut s'y attendre, les candidats à l'indignation facile se sont empressés de propager l'information - elle a obtenu 6 000 partages en quelques jours.

Image par bertrand71 de Pixabay

Pas tous cependant. Les plus zélés ont remarqué qu'il s'agissait d'un photo-montage !

L'un d'eux a relevé que l'antenne était exactement la même que celle figurant sur un cliché d'une antenne 5G pris en Australie par une agence.

Et les experts ont également noté qu'aucune des antennes situées en Suisse ne ressemblent à celle présente sur la photo.

De fait, l'auteur de cette"photo"a finalement reconnu lui-même à l'AFP qu'il s'agissait d'un montage réalisé pour alerter les populations sur la nocivité de ces ondes.

6. La 5G peut provoquer le cancer

sky_is_over_by_nanomortis-dbubtag.png

Cette rumeur a pour source les études menées par le CIRC ou Centre international de recherche sur le cancer.

En 2011, le CIRC a tenté d'établir une synthèse des études sérieuses réalisés sur le thème des effets néfastes de l'exposition aux champs électromagnétiques des fréquences radio, quelles qu'elles soient - et donc pas seulement celles de la 5G puisqu'elle n'existait pas à l'époque.

Au sortir d'une telle étude, le CIRC a cru bon d'adopter une position prudente et de classer les ondes électromagnétiques dans un vaste fourre-tout sous l'appellation :"peut-être cancérogène".

L'idée : nous n'avons aucune preuve indiquant qu'il y aurait un lien entre ces ondes et le cancer, mais il faut juste poursuivre les recherches pour en savoir plus. Dans cette catégorie"peut-être cancérogène"le CIRC a également placé 267 substances parmi lesquels figurent également le café, les légumes vinaigrés et la fumée de bitume mais aussi l'aloe vera !

Sans nul doute, ces"conclusions"du CIRC n'ont pas été dans le sens d'un apaisement puisque cet organisme a refusé de prendre une position claire. Et depuis cette étude de 2011, le CIRC n'a pas publié de nouvelle étude qui tendrait à faire fléchir cette"conclusion"dans un sens ou dans l'autre.

Le CIRC distingue 4 catégories de substances à risques :

7. La 5G est une arme militaire

cloud_ffvii_speedpaint_by_medders_d9j8zqs.jpg

L'idée que la 5G pourrait être utilisée comme"arme"pour dompter les foules a pris naissance dans un article d'un dénommé Eric Müller de Neonutrition qui a prétendu, que :

"En 2018, pour les Jeux Olympiques d'hiver de PeyongChang (en Corée du Sud), un réseau de 5G a été déployé pour éloigner les sangliers qui dévastaient les champs et protéger les touristes. Ces canons 5G permettaient de balader les pauvres sangliers dans la direction souhaitée !

Vous imaginez bien que si la 5G est parfaite pour téléguider les hordes de sangliers, elle peut bien sûr être utilisée pour contrôler les 'citoyens récalcitrants'".

Bloomberg

Qu'est ce qui a pu donner une telle idée à ce Mr Müller ? Un article de Bloomberg daté du 12 février 2018 expliquant que, l'occasion des Jeux Olympiques d'hiver à Pyeongchang, la 5G allait contribuer à écarter les sangliers des régions montagnardes alentour conjointement à l'émission de gaz, et l'émission de rugissements de tigres.

Curieusement, Müller fait l'impasse sur les gaz et les vociférations de félins et s'autorise à déduire qu'à terme, la 5G pourra être utilisée à contrôler les citoyens. Un raccourci audacieux !

Il est exact que l'Armée américaine aux alentours de l'année 2000, a demandé à la société Raytheon si elle serait en mesure de développer une technologie intitulée Active Denial System soit un puissant émetteur d'ondes avec pour ambition de pouvoir l'utiliser pour disperser une foule. Toutefois, il ne semble que cette technologie n'a jamais été mise en pratique sur le terrain. L'ADS devait être testé en Afghanistan en juillet 2010, mais n'a pas fait l'objet d'une application dans le réel - il a été retiré dès le 25 juillet. Quoiqu'il en soit, l'Active Denial System utilisait une plage de fréquences de 95 GHz, très éloignée de celle de la 5G.

8. Il y aura une antenne 5G toutes les 10 maisons

zero-dechet-strasbourg Les affabulations de l'association Zero Déchet Strasbourg

Le 7 juillet, le quotidien DNA s'est amusé à dénoncer les affirmations foldingues de deux associations alsaciennes, Zéro Déchet Strasbourg et Extinction Rébellion Strasbourg .

Que prétendaient-elles ?

Ces mensonges sont tellement grossiers qu'ils ne résistent pas à un examen même paresseux. Que faire pourtant lorsque l'argumentaire descend à un tel niveau de fumisterie ?

Rendons tout de même grâce à Zéro Déchet Strasbourg d'avoir présenté ses excuses sur sa page Facebook.

"Notre dernière campagne, qui était sur le sujet de la 5G, comportait plusieurs inexactitudes, notamment dans les sources. C'est pourquoi nous tenons à nous excuser pour ce manque de rigueur qui ne représente pas la qualité de notre travail habituel."

Sur France Info, Simon Baumert, dirigeant de l’association a bien voulu aller plus loin :

« On a été vers le traitement d’un sujet qu’on connaît moins, ce qui a un peu déboussolé nos bénévoles. Ils n’avaient peut-être pas l’habitude de traiter les sources, et là, ils se sont retrouvés avec un amas de sources différentes, qui ne sont pas toujours d’une grande rigueur. »

Oui mais… Peut être que pour certains de ceux qui ont gobé un peu de cette propagande éhontée, le mal a été fait durablement.

9. La 5G est à l'origine du COVID-19

lovinayavari_d5ed3o0.jpg

L'une des rumeurs les plus délirantes qui s'est propagée sur Facebook explique, fort doctement, que c'est l'ouverture du réseau 5G en Chine - en novembre 2019 - qui aurait été à l'origine de l'émergence du Covid-19 avec les conséquences que l'on sait.

Tout est partie d'une vidéo postée sur Youtube par un dénommé Thomas Cowan qui explique que, dans l'Histoire, diverses épidémies telles que la grippe espagnole de 1918 auraient été consécutives à l'apparition de nouvelles ondes radio.

Cette rumeur a eu une résonnance particulièrement outre-Manche où s'est vu relayée par des célébrites comme Amanda Holden, juge de l'émission de téléréalité Britain's Got Talent.

Sur la BBC, un professeur l'Université de Reading, Simon Clarke, a souhaité apporter un démenti formel sur la question.

"Le niveau des ondes 5G sont minuscules et loin d'être assez forts pour affecter le système immunitaire".

Et de rappeler que très nombreuses études ont été publiées sur la question.

Comme évoqué au point 3 sur cette page, le niveau de rayonnement des ondes de la téléphonie mobile est extrêmement plus faible que le niveau des rayons à même d'endommager les cellules du corps humain.

10. La 5G provoque une hausse de la température des insectes

insect_studies_by_shhiminvisible_da1m4ht.jpg

La source de cette idée est une hypothèse formulée par un chercheur de l'université de Gand, Arno Thielens, en Belgique. Selon lui, puisque certaines ondes millimétriques (d'une longueur d'onde de la taille d'un millimètre) ont la taille d'un insecte, elles pourraient exposer ces derniers à une augmentation de chaleur. Il a donc exposé cette théorie dans une étude, Exposure of Insects to Radio-Frequency Electromagnetic Fields from 2 to 120 GHz, publiée le 2 mars 2018, publié dans la revue Nature.

A partir de modélisations informatiques réalisées relativement à certains insectes et ondes, Thielens émet l'hypothèse d'un réchauffement qui

"pourrait entraîner des changements dans le comportement, la physiologie et la morphologie des insectes au fil du temps"

Il reconnaît toutefois :

"ne pas avoir effectué de simulations complètes en raison d'incertitudes concernant les capacités thermiques spécifiques des insectes et les mécanismes de dissipation de la chaleur".

Enfin, la longueur d'onde qui pourrait poser problème, est le 120 GHz, et donc très supérieure aux fréquences envisagées pour la 5G.

Cette précaution n'a pas empêché un journal suisse tel que Le Matin de titrer

"Des études ont montré que les fréquences utilisées par la 5G font grimper la température corporelle des insectes".

Et d'autres médias se sont empressé de relayer la chose à leur façon, évoquant une

"poussée de fièvre chez les insectes".

La résistance à l'innovation n'est pas un fait nouveau

shadow

Autorisons-nous un retour en arrière.

La résistance à l'innovation paraît être une constance de l'Histoire humaine.

En leur temps, le café comme le réfrigérateur ont eu leurs détracteurs - et pour ce qui concerne le café, il a fallu des centaines d'années avant qu'il ne soit accepté en Europe.

shadow

Apparu au tout début du 19ème siècle, le train a suscité de vives inquiétudes et l'on a pu entendre certaines affirmations qui rappellent certaines des angoisses exprimées aujourd'hui sur Twitter ou Facebook à propos de la la 5G. Au programme de certaines publications : des risques d'atteintes à la rétine, de troubles respiratoires et de fausses couches.

shadow

Le savant François Arago a tenu à mettre en garde la population contre le tunnel de Saint-Cloud, qui allait provoquer "des fluxions de poitrine, des pleurésies et des catarrhes "et ils'est autorisé à dire que le transport des soldats en wagon allait les efféminer.

Un mémoire de 1835 attribué à l'Académie de médecine de Lyon mais de nature douteuse dénonçait l'arrivée du train en ces termes :

"La translation trop rapide d'un climat à un autre produira sur les voies respiratoires un effet mortel. L'anxiété des périls constamment courus tiendra les voyageurs dans une perpétuelle alerte et sera le syndrome avant-coureur d'affections cérébrales. Pour une femme enceinte, tout voyage entraînera infailliblement une fausse couche avec toutes ses conséquences".

Assistant à la construction de la ligne Montpellier-Sète de 1837 à 1839, le Docteur en Droit, Boiffils de Massane a évoqué

"l'étonnement mêlé de terreur"

qu'enfant il avait éprouvé à la vue de la première locomotive,

"ce monstre brutal, doué de mouvement et d'incomparable force, animé de deux grands yeux de flamme, soufflant de la fumée".

Torvald2000

Apparue en 1869, la margarine s'est vue décriée durant plusieurs décennies et qualifiée d'escroquerie sans précédent par la commission new yorkaise chargée d'évaluer les produits laitiers. Même l'écrivain Mark Twain a cru bon de pousser son couplet anti-margarine.

Au début des années 40, les deux tiers des États américains avaient banni la margarine sur la base de risques supposés - et non avérés - sur la santé.

Plus tôt encore, en 1726, lorsque le sultan d'Istamboul a autorisé un citoyen de Hongrie, Ibrahim Muteferrika à établir une imprimerie, la ville a été en proie à des émeutes.

Parfois, l'opposition est venue de lobbys désireux de protéger un acquis. Ainsi une association américaine des propriétaires de chevaux a jadis mené un combat contre un nouvel outil : le tracteur.

D'autres articles du même auteur

6G

Tout sur la 6G

La 5G, c'est déjà du passé.

Cette page détaille les prouesses attendues de la technologie appelée à lui succéder...

 

Google

L'histoire de Google - secrets d'une réussite

Vous n’avez jamais eu à débourser un traître centime pour

Puisqu’il en est ainsi, comment une société qui offre des services gratuits a-t-elle pu devenir l'un des géants mondiaux et faire trembler des géants tels que Microsoft ?

 

Bitcoin

Comprendre le Bitcoin et les crypto-monnaies

Les deux points fondamentaux d'une monnaie sont :

Traditionnellement, le tiers de confiance a été les banques.

Seulement voilà... Est-ce que vous leur accordez réellement une pleine confiance ?

Fondamentalement, le Bitcoin est né du désir de placer la confiance ailleurs que dans les banques.

Avec le bitcoin, on pourrait dire que ce tiers de confiance n'est plus nécessaire, ou bien qu'il s'agit de nous-mêmes !

La communauté des utilisateurs d'une monnaie devient le garant de cette monnaie.

 

Bill & Steve

Steve Jobs versus Bill Gates

Au royaume de la technologie, il n'y avait pas de place pour deux shérifs.

Jobs a été le premier vainqueur...

... avant de céder la place à Gates ...

puis de la reprendre, contre toute attente, sur le finish.

Une confrontation rocambolesque qui s'est étalée sur 35 ans !

 

netflix

L'histoire de Netflix

Comment son fondateur Reed Hasting a bataillé durant bien des années, comment Netflix a frôlé plus d'une catastrophe avant de s’imposer...

 

WeWork

Adam Neuman : la chute du fondateur de Wework

Au début de l'année 2019, WeWork était la start-up la plus florissante des USA.

Et puis, durant l'été, la valorisation de WeWork a subi une franche dégringolade.

Les milieux financiers se sont penchés sur les comptes de la société et ont découvert une situation plus qu'alarmante.

WeWork a dû repousser son entrée en Bourse et le flamboyant Adam Neumann a été poussé vers la sortie.

Comment expliquer un tel retournement de situation ?

 

Documents  - Daniel Ichbiah

Documents - Daniel Ichbiah

D'autres essais sur l'univers des hautes technologies.

 

Contact / demandes d'interviews

Daniel

Ecrire à Daniel Ichbiah



 

Si vous avez aimé cette page, merci de la partager sur vos réseaux sociaux